La semaine qui frétille d’impatience

Trois semaines, c’est court pour des vacances, et long pour pour tout le reste.

Alors faut bien s’occuper:

Prenez soin de vous, profitez du Printemps qui arrive depuis votre balcon / fenêtre / velux / interstice dans les murs de la cave des archives municipales de St Georges sur Baulches dans laquelle vous vivez le confinement et si vous avez besoin de parler, n’hésitez pas.

A bientôt !

La semaine qui espère que Belenos sera avec nous

C’est qu’on y reprends goût, à ces bêtises.

Alors, toujours pour rendre hommage à des temps anciens, le retour de la bonne vielle tradition du « envoyer la semaine au dernier moment le dimanche soir, tant que ça compte ».

Portez vous bien, prenez soin de vous, #restezchezvous , à bientout !

La semaine qui se confine

Youhou, y’a quelqu’un ???

On s’embêtait avec ma compagne de confinement, alors on a fait une bêtise de 5 minutes:

J’espère que ça fera plaisir à quiconque lise encore ce blog !

Prenez soi de vous, et restez chez vous !

La semaine dont c’est le proooooooooooooooojeeeeeeeeet

Une fois n’étant pas coutume, et devant la pression populaire, j’écoute le besoin des Françaises et des Français de lire des bêtises, et en même temps de lire des âneries.

Dimanche 7 Mai

Les leçons du 1er tour ayant étés tirées, Emmanuel Macron convie toute son équipe à une soirée de fin de campagne festive au restaurant Flunch de Juvisy. A minuit, tarte au fraise pour tout le monde, et au lit, cependant que l’ensemble des Premier-Ministrables de France se dispute le droit d’endosser le costume de Flunchy pour faire plaisir au patron.

Lundi 8 Mai

Célébrations de la fin de la Seconde Guerre Mondiale. Entourée de Donald Trump et Vladimir Poutine, Angela Merkel remercie la France de ne pas avoir élu Marine Le Pen, sans quoi ça aurait vraiment pas été la peine que ses ancêtres perdent la guerre.

Mardi 9 Mai

Après la 1ère reunion de l’Etat Major sur le conflit au Proche-Orient, un rapport de cinq heures sur l’Etat des Finances, et un café avec le Ministre de l’Intérieur, Emmanuel Macron envisage de finalement laisser le pouvoir à Marine Le Pen et d’aller siffler des picons-bière à Tulle avec François Hollande.

Mercredi 10 Mai

Scoop du Canard Enchaîné  : visiblement, François Fillon n’aurait détourné aucun argent public entre le 11 et le 13 Décembre 1997, pour cause de vilaine grippe.

Jeudi 11 Mai

Après quatre jours de fouille, les équipes du RAID retrouvent Jean-Vincent Placé retranché dans un placard de son Ministère, refusant de sortir avant d’avoir pu parler à Emmanuel Macron, et menaçant de ne plus s’alimenter qu’avec des tracs de la Primaire de la Belle Alliance Populaire tant qu’on ne lui garantira pas un poste.

Vendredi 12 Mai

La lutte finale pour la survie de la civilisation Française peut enfin toucher à sa fin, pour au moins cinq ans. Le nom de domaine VGE2022 est réservé, au cas où.

Et puis, on revient aux choses sérieuses. C’est pas tout ça, mais y’a apéro !


Sciences

CERN : grâce à l’accelerateur de particules géant du LHC, les physiciens auraient réussi à confirmer l’existence théorique de l’électeur de Benoit Hamon.

Sport

Un homme est retrouvé enchaîné à un lampadaire de la place du Capitole. Après avoir affirmé qu’il était Melenchoniste et supporteur du Stade Toulousain, les policiers acceptent de mettre fin à ses jours, et l’abonnent au TFC pour le plonger dans un profond coma.

Météo

« Noël aux primaires, Pâques sans ministère » (proverbe Juppéo-Sarko-Hamono-Valsisto-Duffloisto-etc…)

La semaine qui avait un truc à faire pour la fin de la semaine

« ATTENTION », hurla ce jeune homme fort mal habillé en apparaissant fort surnaturellement dans mon salon.

« ATTENTION », « n’oubliez pas d’aller voter demain, SINON VOILA CE QUI VA SE PASS… »

« Hop hop hop », repondis-je, « cette punchline est au moins aussi vielle que le dernier billet sur ce blog, mais si vous enchaînez sur ‘voilà ce qui va se passer‘, ça va être particulièrement rétro ».

« Ah. », compris mon visiteur. « C’est les voyages dans le temps, à force, mes références sont décalées. »

« A qui le dites vous. Moi je faisais des blagues sur l’actualité. Le temps que l’encre de worpdress soit sèche, plus personne ne les comprenait. Moi y compris. »

« Ah. Donc du coup, vous comprenez pourquoi je viens vous prévenir d’aller voter ? »

« Bah oui, j’imagine. Vous devez venir d’un futur post apocalyptique où un candidat élu sur le fil avec une participation ridicule à plongé son pays dans le chaos à cause de l’indifférence énervée du reste de la population ? »

« … Euh, ouais, en gros. Et en plus, votre pays a eu l’air vraiment très, mais alors très con pendant toute une semaine. »

« Une semaine ? Bah ça me fera un article à écrire. » (Mon visiteur ne savait pas que j’avais arrêté depuis longtemps, mais mes lecteurs non plus, et je voulais pas le décevoir. »)

« Bon, mais tout ça c’est encore pour culpabiliser le chaland, ça va. Y’a déjà d’autres humoristes pour se foutre de la gueule des abstentionistes. Et eux, au moins, ils sont payés pour ça. Et puis c’est complètement has-been de se moquer, maintenant la mode c’est d’afficher qu’on vote blanc (et de finir par voter Hamon, parce qu’on a de l’humour.) Pour un mec qui vient du futur, vous êtes franchement has-been ! »

« Ca arrive. Le Dr Who est bien sappé comme François Fillon depuis 15 saisons »

« Ah non ! Le Dr Who, il est sappé comme un hipster. De loin, ça ressemble à François Fillon, mais c’est moins cher. Bref, vous allez me dire d’aller voter ? »

« Oui ! »

« Pour le moins pire, même si c’est pas drôle ? »

« Voilà ! »

« Sans tenir compte des sondages qui font croire que le pire ne peut jamais gagner ? »

« Exactement ! »

« Et d’en profiter pour aller manger des ris de veaux au marché Victor Hugo parce qu’il fera beau ? »

« Oui ! Enfin je sais plus exactement ce que c’est qu’un veau, mais admettons »

« Parce que si jamais je ne vote pas et que les sondages se sont planté comme d’habitude, alors… »

« ALORS CA POURRAIT ARRIVER ! L’INIMAGINABLE ! L’INCROYABLE ! Une victoire de …. DONALD TRUMP!  »

« Quoi ??? »

« Oui, je sais, c’est incroyable, mais… »

« Ah nan, c’est pas incroyable, c’était l’année dernière. »

« Ah »

« Ben oui. Bon, fallait avoir le pessimistomètre à 11/10 pour le voir venir, mais maintenant on s’y est fait. »

« Ah merde, j’ai mal calibré la machine. Du coup il a déjà déclenché la guerre contre… »

« HOP HOP HOP ! Pas de spoil. J’ai bien compris que ça allait mal finir, laissez moi au moins la surprise. »

« Ah ok. Bon vous irez quand même voter demain ? »

« Bah oui. L’habitude. Puis je tiens à mes ris de veau. »

« Ah, et au fait, dans votre article du 22, vous avez fait une faute d’orthographe à… »

Zut. Il était parti avant de me dire. Plus qu’à publier quand même l’article, et à conseiller aux gens d’aller quand même se déplacer dans un isoloir (qui à se forcer et / ou à rien mettre dans l’enveloppe.)

Et puis à ce qu’ils veulent dans l’aprem. D’ailleurs, pour ceux qui aiment les jeux avec de la société dedans : « Et sinon, à quoi on joue ? »

 

 

 

 

La semaine qui vous salue bien

Ma maman (qui est une sainte femme) m’a appris que c’était pas beau de partir sans dire « au revoir ».

Comme c’est ma dernière « semaine », ne soyons pas impoli.


Lundi 5 Octobre 2015

MSF dit « Au revoir » à l’Afghanistan, après s’être « malencontreusement » pris un « tir ami » de l’armée américaine sur le râble, sous pretexte qu’ils soignaient des gens. (C’est en découvrant le concept de « tir ami » qu’on comprends que les facs américaines sont en fait remplies d’amis qui se saluent chaleureusement, comme dans l’Oregon.)

Mardi

Le DRH d’Air France quitte l’assemblée générale précipite ment, dans une tenue absolument inacceptable pour quelqu’un de sérieux comme lui, et surtout, impolitesse suprême, en ne disant « au revoir » qu’à 2900 salariés, qui le prennent assez mal.

Mercredi

On dit tous « au revoir » au Vladimir Poutine pacifiste et sécurisateur de Proche-Orient, qui aura duré au moins trois jours, avant d’aller faire le ménage en Syrie à la brutale, parce que y’a sa base là bas, et que « faites pas chier ».

On espère qu’il trouvera le temps de taper aussi un peu sur Daesh, si il a deux minutes. Et on commence à lancer les dés pour deviner ce qu’il fera des Kurdes.

Assumage

jpsin

« J’assume pleinement l’entière responsabilité de ce grossier barbarisme qu’est l’utilisation du mot « assumage », et j’en tire toutes les conséquences, en me retirant de la rédaction d’articles pleins de fautes d’orthographe, dès la fin de ce billet, mais attendez, partez pas tout de suite, il reste des vannes, y’en a même une bien, mais je suis pas sûr qu’elle soit de moi… »

Jeudi

Dire « Au revoir » à Nadine Morano.

Garder l’air triste.

Au moins trente secondes.

Vendredi

Dire « Au revoir » à cette semaine.

Avec notre bol, vous allez voir qu’ils vont nous en coller une nouvelle dans même pas 3 jours.


Sport

« Au revoir » aux rugbymen anglais.

Sorry. Good mouaaahahaha ha ha ha aaaaarffff.

Pardon.

Media

Tout n’est pas que départ. Par exemple, à Canal+, ils vont retrouver « les Revenants », comme en 2012, le cryptage, comme sous Mitterand, et la censure, comme sous l’ORTF.

Météo

« Au revoir » à tous ceux qui pensaient encore que le réchauffement climatique allait nous donner à tous le climat de la Côte d’Azur.

Ils n’étaient pas loin, hein : c’est tout à fait possible qu’on ait bientôt tous la météo d’Antibes – mais celle du week-end dernier.

(De toutes façons, le réchauffement climatique, c’est un truc de rigolos qui veulent vendre du shampoing, c’est mon concessionnaire qui l’a dit.)

Allez, Roger, remets moi un demi de Gasoil, pour la route.


Sur ce, je prends congé des trois douzaines de personne qui m’ont fait la gentillesse de lire mes bêtises, encore une fois, après au moins, pff tout ça de temps (mais vos efforts sont maintenant terminés, rassurez vous !)

Ceux qui ont réèllement envie de m’entendre raconter des aneries (NdA : ça doit se soigner) sont cordialement invités à se rendre chaque Mercredi soir au Comptoir du Rire, ou à brancher leurs tuners et leurs agendas sur Tétris, l’émission.

Merci d’être restés.

Il va falloir y aller, là, maintenant, on est tous très occupés.

Voilà.

Et comme je ne le dirai jamais mieux que le meilleur d’entre nous :

La semaine qui avait peur de l’invasion


Ils arrivent.

Pour enlever la blague de la bouche des humoristes de souche. Pour priver des centaines d’artisans du rire de leur œuvre quotidienne.

Qui ?

« Eux », voyons.

Les gens « sérieux ».


Lundi 5 Septembre 2015

Catastrophe pendant la routine de stand-up de François Hollande. Alors qu’il venait de finir sa vanne sur l’accueil de 0.6% des migrants Syriens d’ici 2035, son annonce des vols de reconnaissance en Syrie (pour choisir un ennemi parmi les 42 belligérants), sa promesse de baisser l’impôt sur le revenu pour les douze personnes qui le paient encore, au moment d’annoncer qu’il envisageait encore de se présenter en 2017, la bande de rires enregistrés n’est pas partie, et du coup, tout le monde a entendu Laurent Fabius ronfler.

Mardi

Scène ouverte à la Baule : Nicolas Sarkozy tente de détendre l’atmosphère en rappelant qu’il a toujours été « du côté des dictateurs ».

Un cas typique de mauvais choix de son public : une grosse partie de l’auditoire ayant travaillé aux visites officielles de Kadhafi et Bachar El-Assad, ils n’ont pas bien vu où était la blague.

Mercredi

Plan social au Gorafi ; après la fausse fermeture de la semaine dernière, le stagiaire « photo-montage » a réussi à trouver un emploi stable, au frais des contribuables biterrois.

Là, il finit de copier-coller le corps de Lea Seydoux sur la tête de Marine Le Pen, pour la page centrale du prochain numéro.

Tous ceux qui ont imaginé qu’il fasse l’inverse ont un sérieux problème, consultez.

Archéologie

ᄌ´îd image width˜Þïº

ᄌ´îd image width˜Þïº

Manuel de journalisme, fin des années 2010.

Jeudi

Enfin ! A force de reboot et de remake, c’est la télévision Hongroise qui relance Benny Hill.

Vendredi

Une morphologie proche de la notre, mais un cerveau beaucoup plus petit ; les scientifiques vont devoir déterminer si notre nouveau cousin, l’Homo Nadeli, aurait eu les capacités de partager des saloperies sur Facebook.


Indiscrétions

D’après les Echos et le Financial Times, l’assemblée générale des actionnaires du groupe Bolloré (Euronext : BOL, 33000 employés, 10 milliards de chiffre d’affaire), pourrait être reporté.

On évoque des incompatibilités d’emploi du temps (le patron étant occupé à relire des blagues sur Kim Kardashian), et la préparation d’un rachat du groupe Carambar.

Sport

Gardons la mesure. Un sportif Luxembourgeois, en soit, c’est drôle, d’accord.

Un équipe Luxembourgeoise de basket, c’est hilarant, j’en conviens.

Leur filer la courante en plein Euro, c’est de l’acharnement.

Météo

Légère stabilisation du climat ; on ne devrait compter que trois ou quatre créations de partis écologistes cette semaine.


Il y a des jours où les rigolos professionnels devraient faire jouer leur droit de retrait. Faudra penser à négocier ça quand les ordonnances royales Macron 2 seront passées.
Rendez vous Mercredi, 20h, au 65 allées Jean Jaurès pour la réunion syndicale.

La semaine qui avait dû faire un mauvais rêve…

Réveil en sursaut pour l’auteur de ses lignes : toute cette semaine n’aurait-t-elle été qu’un très, très vilain cauchemar ?


Lundi 31 Aout 2015

Faucheuse et croquemitaine : les amateurs de films d’épouvante se pincent en apprenant le décès de Wes Craven, réalisateur des Griffes de la Nuit et Scream.

Tandis qu’un stagiaire du Figaro rêve qu’il est obligé de pondre son « hommage » à l’arrache, en pompant une vidéo pirate, et deux bandes annonces de remakes.

Mardi

Somnambulisme : le ministère de la Justice est incapable de se rappeler qu’il a passé toute la nuit à employer 40.000 personnes sans s’en rendre compte (ni payer les charges)

Mercredi

On l’a tous fait : ce rêve insupportable où l’on court au ralenti pendant des heures après un ministère, mais où les cadeaux de Noël au pied de la cheminée se transforment en anciens du Modem.

Cinéma

freddy

« Tremblez, petits enfants…Vous me reconnaissez ? Je suis votre pire cauchemard… »
« La rentrée des classes ? »
« Un mec de chez Daech ? »
« L’avis d’imposition 2015 ? »
« Non, ça, c’est le pire cauchemard de vos parents… Mais moi, zut, j’ai des centaines de gamins morts sur la conscience, vous me reconnaissez pas ? »
« La cantine ? »
« Un mec de chez Daech ? »
« La politique migratoire de l’Union Européenne ? »
« MAIS NON, punaise, j’ai des ongles de dix centimètres, je suis habillé n’importe comment, et j’ai massacré Johnny Depp… »
« Ah c’est vous qui avez réalisé Pirates des Caraïbes 4 ? »

Jeudi

Parfois, ce qui nous sort d’un mauvais songe, c’est quand ça devient trop gros. Par exemple, quand une future Présidente nous dit que, les bébés morts sur la plage, c’est parce qu’on laisse entrer trop de réfugiés, on se doute qu’on va bientôt se réveiller.

Hein ? Promis ? Bientôt ?

Vendredi

« PITIE, NON, PITIEEEEEEE !!!! »
« Chérie, chérie, du calme, réveille toi, ça va aller… »
« Oh, c’était horrible… J’ai révé que je me faisais interviewer par un vieux croulant qui me posait des questions sur mon nom de famille…« 
« Oh, mais t’as l’habitude, mon chaton, tu t’appelles El Khomri, t’es une femme, et c’est la rentrée, tu t’attendais pas à une interview politique sérieuse, non plus ? »
« Oui mais ça c’était pas le pire… Tu sais pourquoi il m’interviewait ? »
« Non ? »
« On m’avait nommé au… au ministère du travail ! »
« Oh pitié… »


Education

Angoisse parentale : un père de famille Lillois rêve qu’il doit expliquer des gros mots que ses enfants on lu sur les panneaux de parking.

Et c’est pas le pire, imaginez les pauvres informaticiens obligés d’expliquer la sécurité des objets connectés à leur mairies…

Sport

Vous aussi, découvrez la magie de l’hypnose : faites révéler à vos amis leur plus intimes secrets, insérez des idées dans les tréfonds de leur subconscient, faites les arrêter de fumer, danser tout nus sur les tables, ou même acheter un footeux de 19 ans pour l’équivalent de 10000 ans de nourriture pour un réfugié Syrien.

Météo

Sueurs froides pour les négociateurs de la COP21 (notez, quelque chose de « froid », ça les change), qui se réveillent persuadés qu’il ne leur reste que
quelques jours pour rendre leur devoir sur le thème « la fin du monde, pour ou contre ? »


Et encore, c’est pas le pire : il y a un bloggeur qui avait parié qu’il dépasserait les 100 vues sur un billet, et qui leur court toujours après au ralenti… heureusement que ses copains sont là pour le calmer 😉