La semaine des anciens, des obscurs et des futurs

Il en est des ministres comme de certaines professions ancestrales : quand on l’a été une fois, on a droit au titre toute sa vie.Alors, comme ça, pour rire, jouons à regarder ce qu’on fait les anciens ministres cette semaine.


Lundi 18 Aout 2014

Nadine Morano est allée à la plage.

Comme toute bonne représentante de la droite Française conservatrice et attachée au respect des traditions séculaires de pudeur et de décence, elle a râlé contre une nana trop couverte.

Puis elle est retournée peaufiner son bronzage, pour préparer la couverture du numéro de rentrée de Lui.

Mardi

Harlem Desir est allé chez Bourdin expliquer qu’il comprenait qu’on s’offusque qu’une femme soit obligé de se couvrir sur les plages (sans ajouter que, vu la météo, c’était peut-être autant par précaution que par bigoterie.)

Oui, je sais, c’est salaud de rappeler qu’Harlem Désir est encore Secrétaire d’Etât.

Mercredi

Cécile Dufflot sort un livre, pour expliquer qu’en fait, Hollande était assez décevant, qu’elle avait pas aimé bosser pour lui, et que, franchement, si elle l’a fait pendant des années, c’est uniquement par amour de la patrie, et parce que si les ministres commencent à démissionner, quand même, où va-t’on…

Jeudi

Alain Juppé annonce qu’il sera candidat à la candidature à la primaire de l’UMP.

Non, je ne ferais pas de blague entre la météo et la pertinence d’élire un type « droit dans ses bottes ».

Vendredi

Ségolène Royal annonce qu’elle n’ira pas aux Universités d’été du PS à la Rochelle.

Un cataclysme politique pareil, c’est sûr qu’on ne va parler que de ça pendant au moins un mois.

Indiscrétions

C’est officiel : d’après nos chiffres, parmi tous les journalistes politiques qui ont annoncé qu’on connaîtrait le gouvernement Valls 2 avant lundi soir, ou qu’il y aurait beaucoup de nouvelles têtes, où que le remaniement changerait quoi que ce soit, 0% démissionneront courageusement après s’être lamentablement vautré comme un sondage estival présidentiel.

Météo

Vivement le mois de Septembre, qu’il fasse exactement le même temps que maintenant.

Ce qu’il nous faudrait, c’est quelqu’un pour commencer à s’occuper du réchauffement climatique. Genre, un ministre.


Il est 23:58, je n’ai toujours pas reçu de coup de fil de Matignon.J’ai donc décidé d’organiser une conférence de presse pompeuse et hors de prix, pour expliquer que, puisqu’on ne veut pas de moi, je garde toute ma liberté, et que je m’en retourne dans mes champs, cultiver ma semaine prochaine.

Publicités

Une réflexion sur “La semaine des anciens, des obscurs et des futurs

  1. Euh… alors pour moi, la météo, non merci, je préférerais qu'il fasse un peu plus chaud en septembre que maintenant. On ne vit décidément pas dans le même pays, mon cher frère. Et pas de commentaire sur le fait qu'il a fallu que j'aille à Tahiti pour avoir vent de ce blog. 😛 À part ça, vive la liberté !

    J'aime

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s